ASC Thermique > Prestations > Rénovation > Audit énergétique en copropriété

Audit énergétique en Copropriété

Qui est concerné ?

Les copropriétés de plus de 50 lots reliées à une installation de production de chaleur ou de refroidissement collective à usage prinipal d'occupation doivents réaliser un audit énergétique avant le 1er janvier 2017.

  • Les lots concernés sont ceux inscrits sur le règlement de copropriété qu’ils soient raccordés ou non à l'installation collective y compris les caves, les parkings, les commerces, ...
  • La copropriété est considérée comme "à usage principal d'habitation" lorsque 50% de la surface hors oeuvre nette (SHON) est à usage d'habitation
  • Une chaufferie est dite collective lorsque elle alimente au moins 90% des lotsàusage d'habitation.

Présentation de l'audit énergétique

L'audit énergétique se déroule en plusieurs phases :

1. L'état des lieux

Lors de cette phase, un technicien d’ASC Thermique se rend sur les lieux accompagné d’une personne mandatée par le Maitre d’Ouvrage. Il ne faut pas négliger cette phase puisque c’est à partir de ces données que la modélisation thermique sera réalisée. Les relevés comprennent à minima :

  • un descriptif des bâtiments, de la génération de chaleur et des équipements,
  • une enquête d'usage auprès des occupants avec analyse et compte rendu des visites,
  • une estimation de la consommation du site avec classement énergie & gaz à effet de serre.

C’est à partir de ces données que la modélisation thermique sera réalisée.

En option, nous vous proposons une étude de thermographie infrarouge et des tests d'étanchéité à l'air.

2. Modélisation thermique et précnoisations

Une modélisation thermique doit être réalisée au moyen d’un logiciel de simulation thermique dont les données seront ajustées selon les conditions réelles observées. En parallèle un calcul réglementaire sera effectué (la méthode ThCEx).

C’est à partir de cette modélisation qu’ASC Thermique propose des améliorations dans un premier temps du bâtiment et ensuite des installations de production de chaleur.

En effet, il est impératif de réduire les besoins d’un bâtiment avant d’envisager de remplacer le moyen de production de chaleur. Cela influe sur le coût de l’installation, de la maintenance et de l’exploitation des installations techniques.

3. Programmes d'améliorations et analyse financière

Des scenarii de réhabilitation seront ensuite élaborés sur la base de programmes d’améliorations cohérents et adaptés aux caractéristiques du bâtiment. Ces programmes seront présentés sous la forme de bouquets de travaux.

 Trois niveaux de performances au moins seront étudiés :

  • Niveau 1 : Diminution de 20% des consommations en énergie primaire,
  • Niveau 2 : Diminution de 38% des consommations en énergie primaire,
  • Niveau 3 : Niveau "Haute Performance Energétique en Rénovation" définis par l'arrêté du 29 septembre 2009, soit en Lorraine une consommation maximale en énergie primaire de 195 kWh/m².an.

Chaque programme sera détaillé et fera apparaitre :

  • une description détaillée des interventions à mettre en œuvre
  • une estimation des économies réalisées par poste et globalement
  • un bilan environnemental (émission de gaz à effet de serre, énergie primaire, …)

Une réunion sera organisée à la fin de l’étude avec le maitre d’ouvrage.